Pressestimmen

Un spectacle plus touchant pour l'Allemagne

Geschrieben von Info07.com - Patrick Voyer am .

Interview vor der Musikweltmeisterschaft mit Helmut Reuter

Direktlink zum Beitrag  

 

«Il n'est jamais trop tard pour changer», voilà ce que répond l'artificier en chef de la firme allemande Steffes-Ollig, Helmut Reuter, concernant la réputation lourde et explosive de son pays et les changements qu'il désire y apporter avec son spectacle de cette année.

Reuter, champion de l'an dernier, voulait à tout prix tenir les commandes cette année. Sa fille, qui participait à un autre festival lundi en Italie, l'avait rendu fier l'an passé en propulsant l'équipe au premier rang. Il a demandé au directeur technique Alain Carbonneau de retarder sa venue au maximum, car il avait une douzaine de contrats à remplir jusqu'à samedi.

 

Avec Réflexions, Steffes-Ollig adoucit le ton un peu, laissant les grosses bombes au rancart, n'en gardant que quelques-unes pour le début. Car ce que veut avant tout Helmut Reuter cette année, est toucher le public. «Je pense que c'est une bonne façon de présenter un spectacle que d'aller chercher les gens par les émotions. Et j'espère que nous réussirons à le faire», a-t-il dit, ce midi.

 

Les Allemands ont préparé une trame sonore composée de pièces connues du public des Grands feux, dont le thème d'Out of Africa, Nothing else matters et What a wonderful world, en y collant des morceaux moins connus tels que Child's anthem de David Garett et Somewhere de Celtic Woman. Des pièces allemandes comme Glück et Spät des artistes populaires allemands Herbert Grönemeyer et Hubert von Goisern complètent le tableau.

 

Questionné sur la performance de 279 points des Italiens, Reuter demeure politiquement correct. Il apprécie et connaît bien la firme Parente. Sa fille utilise d'ailleurs le même mortier que les Italiens, ce qui ne dérange aucunement son père, car il existe une certaine camaraderie entre les compagnies.

 

«Nous essaierons de gagner. Ce serait stupide d'arriver ici avec l'idée de perdre. Si nous gagnons, c'est bien, sinon c'est correct aussi, car le show de Parente était très bon. Oui, c'est une compétition, mais nous gardons une relation amicale. S'ils gagnent, c'est ok... mais je préfère gagner», avoue-t-il en riant.

 

Helmut Reuter a rappelé que le site du Lac-Leamy demeurait un de ses préférés. Il n'aime pas trop le jeu des comparaisons, mais estime qu'au Canada, il n'y a pas de meilleur endroit, de meilleure foule, pour présenter son art pyrotechnique.

 

Mercredi, dès 21h30. La grande finale aura quant à elle lieu samedi.

 

 

 

Wir verwenden Cookies auf unserer Website, um Ihren Besuch effizienter zu machen und Ihnen mehr Benutzerfreundlichkeit bieten zu können. Die Datenerhebung ist anonym. Sie haben die Möglichkeit, die Speicherung von Cookie-Dateien auf Ihrer Festplatte zu blockieren, indem Sie die Einstellungen Ihres Webbrowsers ändern. Um mehr zu erfahren über Cookies, lesen Sie unseren Datenschutz - Privacy Policy.

Ich habe von der Funktion der Cookie-Verwendung Kenntnis genommen, das Hinweisfenster kann deaktiviert werden.